Les citations de Maxime.

25 mai 2020

Un chemin, un effort.

On ne peut prétendre à la Lumière du jour au lendemain, il existe un principe évolutif, un chemin quant à sa découverte. Il y a un travail et une purification au préalable avant de pouvoir en admirer la beauté.
Il est requis, dans cette expérience, de se vider de sa petite personne avant de pouvoir accéder à sa puissance et à ses bienfaits.
Rien ne nous est révélé sans que nous portions une volonté sincère de découverte. C'est un réel travail spirituel et physique, par le non-acte et l'acte, par l'intériorisation et le développement de la sagesse, l'aide à autrui.
C'est un travail 
que tout être doit impérativement effectuer s'il souhaite se défaire de ce qui n'est pas réel et connaître la vérité. Tout être c'est à dire l'essence pure de l'être, unique et éternelle et non le personnage fictif, restreint et captif de l'espace et du temps.
Croire que demain la Lumière viendra à nous comme par magie, sans pratique, sans que nous ayons entrepris de mourir à notre personne est une croyance érronée. Tous les êtres qui l'ont véritablement perçu étaient assoiffés de vérité, leur foi était inébranlable, leur aspiration absolument sincère, leurs larmes peuvent en témoigner. 

Posté par Maxime_de_Swar à 00:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 mai 2020

l'Amour, ou la Guérison.

Certes il est difficile de se défaire de l'emprise négative et de la peur que certaines institutions et que certains mouvements ont su installer et alimenter durant maintenant bien des années. 
Mais
en cultivant l'Amour que nous portons, en lui apportant toute notre attention, nous pouvons guérir et vaincre de ces forces. En cultivant l'Amour nous pouvons nous préserver de leur pouvoir mais aussi prendre conscience qu'elles sont limitées à l'absolument relatif, que seul l'Amour est absolu.

Posté par Maxime_de_Swar à 17:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2020

Les débuts de l'ouverture.

Le début du parcours intérieur peut d'un côté se révéler être d'une grande beauté grâce à l'ouverture progressive du cœur et d'un autre, l'ouverture, et notamment en raison de la complexité actuelle de l'expérience humaine peut se montrer être une expérience peu agréable et instable.
La complexité exprimée ici fait référence au fait qu'au sein de ce monde, les conditionnements et les programmes intérieurs sont nombreux, puissants et solidement implantés. Ils sont le résultat d'années et d'années d'intenses influences et manipulations psychologiques, d'intégration profonde de systèmes de croyances particulièrement 
complexes, tout cela dans un cadre d'expérience destructeur et aspirituel, autrement dit où le corps physique et la personnalité sont très largement mis en avant. Ces derniers qui, rappelons-le, ne représentent pas la réalité de l'être. La personnalité constitue un ensemble de croyances auquel l'essence de l'être s'identifie et le corps physique n'est qu'un véhicule de la Conscience permettant notamment ici l'expérience humaine. 
Une pratique spirituelle correcte n'encourage naturellement pas la culture de la personnalité. Elle vise plutôt et cela dans un certain équilibre et juste-milieu entre vie matérielle et spirituelle, un détachement progressif et naturel de celle-ci jusqu'à la réalisation de ce qui est essentiel, du divin qui est en chacun et que chacun est d'une unique manière.  
L'ouverture progressive du cœur et l'éveil de la conscience produit un réveil naturel, un réveil qui amène petit à petit à une grande remise en question des croyances, une mise en lumière de la manipulation et de l'emprise négative et un requestionnement profond sur le sens de la vie et sur ce qu'un être peut être d'une manière essentielle.
Là où l'ouverture du cœur peut ne pas être agréable c'est qu'elle va conduire à un retournement intérieur et par conséquent bousculer les systèmes de croyances qui pouvaient s'avérer autrefois confortable. Cela va donc temporairement créer une certaine instabilité intérieure, où l'être va se retrouver à osciller entre les croyances et l'étincelle intérieure, entre le doute et la foi, jusqu'à acquérir une nouvelle stabilité. 
Ce passage peu agréable ne dure que le temps de la transition, la stabilité intérieure et émotionnelle va revenir à mesure que la foi se consolide et grandit avec l'étincelle intérieure. C'est un passage nécessaire pour que l'être puisse passer à autre chose et évoluer intérieurement. L'expérience ne se fera plus cette fois-ci à partir de la personnalité mais à partir de l'étincelle intérieure qui va progressivement grandir. Pour autant, cela ne veut pas dire que ce retournement met un terme 
à la personnalité, elle reste présente mais ne domine cependant plus la Conscience. L'être ici n'est donc pas encore accompli ou né, ce n'est en réalité que le début d'un autre travail spirituel, d'un processus alchimique, où d'une manière naturelle il va développer des vertus et aider autrui, jusqu'à prendre conscience de qui il est vraiment. C'est une étape où il va nourrir et faire grandir la lumière au détriment de la personnalité, personnalité qui progressivement va se dissoudre par le simple fait qu'elle ne sera plus nourrie. Tout cela jusqu'à transcender le temps et l'espace et parvenir à la réalisation spirituelle, à l'expérience du présent, au retour à l'Amour, et donc à la guérison totale, à la vie éternelle, à la paix et à la libération absolue. Cet accomplissement n'est pas la fin de l'évolution de la Conscience puisque en l'éternel présent n'existe ni commençement ni fin. Ce n'est que le début en vérité de la véritable expérience, celle du Vivant, de l'Absolu.

Posté par Maxime_de_Swar à 13:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2020

La vraie révolution.

Quand nous sommes nombreux à nous éveiller et à adopter des modes de vie plus conscients nous participons indirectement à réformer le système car le mouvement d'unité est un pouvoir qui fait que si le système souhaite persister celui-ci n'a plus d'autres choix que de s'adapter. 

Posté par Maxime_de_Swar à 11:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2020

Back to Unity.

Tout être qui arpente un chemin spirituel sait que ni le corps physique et donc ni la personnalité n'est représentatif de la réalité de l'être.
En spiritualité, transcender la personnalité ne veut pas dire perdre son individualité. C'est un retour à l'essentiel, à l'essentiel de notre être et sa réalisation d'une manière consciente. Plus il y a progression sur ce chemin plus nous sommes en mesure de comprendre que la Conscience est un principe inconditionné, que celle-ci est au-delà du temps et de tous les rôles auxquels un être humain peut potentiellement s'identifier dans son expérience. Il en vient donc une compréhension naturelle que ce que nous sommes essentiellement n'est en réalité ni un enfant ou un adulte, que la Conscience n'est ni d'une nationalité quelconque ou bien d'une religion en particulier, que tout cela est absolument relatif et que toutes ces appartenances sont plutôt propres à l'expérience et à la personnalité. Cela permet de constater que les croyances qui sont à l'origine de la plupart des divisions sont d'une valeur en réalité très relative comme l'est aussi finalement la division elle-même puisque du point de vue de la personne et non de la Conscience. C'est grâce à la pratique spirituelle et à la purification mais aussi à la hauteur de vision qu'elle apporte qu'il nous est alors possible de perçevoir de manière concrète au-delà des conditionnements. Cela permet en conséquence la reconnaissance de notre famille d'outre-temps, la seule et vraie famille fondamentalement, celle de l'Unité.
Dès lors qu'un être choisit d'entreprendre avec sincérité
 le chemin de la réalisation du Soi il est donc impératif pour lui de lâcher-prise sur les croyances et d'une manière plus générale sur le connu. C'est réellement en nous mettant à nu intérieurement, c'est à dire en nous déconditionnant de toutes croyances que nous pouvons progressivement revenir à cette simplicité d'être et nous recentrer sur ce qui est sain, essentiel et sur ce qui unit naturellement. 
En effet, il s'agit bien ici de l'Amour.

Posté par Maxime_de_Swar à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 mai 2020

L'amour ?

Dans notre expérience l'amour semble parfois être confondu avec la possession, l'attachement ou la jalousie. Si ces derniers peuvent générer de la souffrance, l'amour en lui-même ne peut pas. 
C'est ainsi qu'en spiritualité il est enseigné que nul être ne peut nous appartenir d'une manière personnelle, que l'attachement est une source potentielle de souffrance puisque en lien avec l'impermanence et enfin que la jalousie est mauvaise pour le cœur. 
Ce sont des "sentiments" qui à vrai dire se transcendent naturellement lorsque l'on chemine d'une manière spirituelle puisque propre à la personnalité. Cela permet de nous amèner progressivement à une vision plus mûre de l'amour, à une manière plus évoluée d'apprécier, une manière davantage en lien avec le moment présent. Une manière plus pure et plus détachée, sans que cela n'engendre de réaction d'ordre personnelle telle que par exemple l'envie de posséder. Cela permet aussi d'être bien moins dans l'émotionnelle, sans pour autant perdre ce qui est davantage authentique et que nous appelons la sensibilité. 
Nous arrivons alors là dans la quintessence de l'intelligence, 
une intelligence spirituelle qui ne fait plus dans la séparation mais dans l'unité, une intelligence qui n'aime plus parce que cela est source d'intérêt, mais par amour naturel et inconditionnel de la vie toute entière. 
Une intelligence du cœur qui nous permet de constater qu'en réalité, l'Univers entier est contenu dans notre propre essence et que, sans que cela n'annule l'aspect unique de chaque individu et sans que nous nous prétendions être l'Absolu avec une majuscule, il n'y a en réalité qu'une seule Vérité. 

Posté par Maxime_de_Swar à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2020

Le vrai Amour.

Tout comme dans notre expérience il nous est possible de trouver l'amour à un niveau humain, amour qui comble d'une manière relative et impermanente, il nous est possible de trouver l'Amour à un niveau divin, amour qui comble d'une manière absolue et permanente. 

Posté par Maxime_de_Swar à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2020

Ton propre sauveur.

C'est en comprenant que nous sommes pour nous-même notre propre sauveur que nous pouvons entrer dans une phase plus mûre du cheminement spirituel. Une phase où nous devenons davantage responsable et conscient de notre pouvoir créateur. La façon dont notre comportement, nos pensées, nos choix, influent sur notre réalité et en dessinent l'histoire. C'est une compéhension propice à l'évolution et au développement intérieur. 
En revanche, le concept de sauveur extérieur à soi-même est infantilisant et tend vers l'involution. Celui-ci
 nous amène à demeurer en victime de nos expériences négatives sans que nous ayons la conviction que nous y avons notre part de responsabilité. Cela à donc tendance à renforcer l'inertie et à maintenir dans des systèmes de croyances empêchant notamment de prendre véritablement notre évolution en main. 
Cela peut aussi potentiellement nous laisser dans une forme d'attente, celle qu'une force extérieure à nous-même viendra faire le travail à notre place. Cela a pour conséquence de renforcer notre dépendance envers l'extérieur et ne va par conséquent pas dans le sens de la libération spirituelle.

Posté par Maxime_de_Swar à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2020

La Vérité libère.

Seule la Vérité délivre absolument.
Quand il est question de Vérité ici il n'est pas question 
d'une vérité relative, autrement dit d'une vérité qui appartient au monde dans lequel nous vivons, mais bien de la Vérité absolue qui est en chaque cœur. 
Effectivement, il est bien ici question de l'Amour, de cet Amour libre et éternel, infini et inconditionnel que chaque être est fondamentalement. 
Ainsi et en spiritualité, c'est en incarnant l'Amour, notre véritable nature (en laissant la personnalité s'abandonner dans le cœur), qu'il nous devient alors possible d'accèder à la véritable liberté spirituelle. La connaissance de l'Amour nous libère des liens du monde ou autrement dit du mouvement relatif. 

Posté par Maxime_de_Swar à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2020

Vers la liberté.

L'époque que nous traversons nous invite à la maturité.
En effet, plutôt que de chercher le salut pour nos identités personnelles celle-ci nous invite à nous en détacher afin d'acquérir notre liberté.

Posté par Maxime_de_Swar à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]